Un mariage arrangé !

Publié le par LFGA LA FERTE-GAUCHER AUTREMENT

Lettre à Monsieur le Président de la Communauté de Communes du Cœur de la Brie.

Monsieur le Président,

Mes Chères et Chers Collègues,

Dans les semaines, voir les jours qui viennent, les Conseillers Communautaires et Municipaux devront prendre des décisions importantes pour l’avenir de notre territoire.

La loi portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (loi NOTRE) a définitivement fixé le seuil démographique des intercommunalités à 15 000 habitants au minimum.

Si le mariage avec la CC de la Brie des Morin (CCBM) était assez évident, puisque nos deux structures n’atteignaient pas, seule, le seuil de population envisagé antérieurement à 20 000 habitants ; le seuil fixé définitivement à 15 000 habitants a changé la donne.

Voici donc la 3CB, à 10 000 habitants, « dépendante » d’un accueil et non en situation de « fiançailles virtuelles ». Se précipiter à créer des services, à recruter, à aménager, à développer des compétences, des projets, ne permettra pas à la 3CB d’emporter une position administrative sur la BDDM et ainsi d’organiser le territoire.

Vous connaissez d’ailleurs ma position sur le contrat de mariage qui était envisagé. Pour ma part, le respect total des deux « époux » était impératif.

Nos communes, nos intercommunalités sont face à de nouveaux choix possibles. Elles peuvent souhaiter des rapprochements différents et doivent les exprimer.

Il me semble pour cela qu’une réunion de travail élargie à l’ensemble des élus de nos communes serait la bienvenue. L’accélération par les services de l’Etat des procédures de regroupement rend urgente l’organisation d’un débat que je vous demande de programmer.

Chaque voix comptera pour élaborer le projet qui doit être présenté à l’administration d’Etat avant que des décisions autoritaires ne nous soient imposées.

D’autres raouts de ce genre sur des sujets beaucoup moins prégnants pour notre cadre de vie, l’avenir de nos collectivités et l’amélioration du service public, ont été organisés, alors débattons.

Je souhaite que nos communes, en bloc ou individuellement, rejoignent une structure où les projets qui ont été élaborés par notre conseil communautaire, soient maintenus.

Les compétences voulues et développées peuvent être enrichies mais notre devoir reste prioritairement le respect de nos territoires et leurs spécificités.

Je vous remercie de nous informer.

La Ferté-Gaucher le 02/10/15

Michel JOZON

Conseiller Communautaire de la Communauté de Communes du Cœur de la Brie

Conseiller Municipal de La Ferté-Gaucher.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article