MEDRANO, MAJAX ou PLUS BELLE LA VIE ?

Publié le par LFGA LA FERTE-GAUCHER AUTREMENT

La famille G. PLUSUNKOPEC dispose d’un revenu locatif de 1 610 euros mais ses locataires, la famille C. LACRISE, ne peut plus payer son loyer.

Ainsi, les LACRISE demandent une réduction de leur loyer à 800 euros par mois.

Les PLUSUNKOPEC doivent prendre leur décision et se réunissent en petit comité préalable.

Ce comité propose de descendre à 1 100 euros le loyer mensuel des LACRISE, faut bien vivre !

Le Conseil de famille invité à se prononcer sur ce montant de loyer à 1 100 euros opte finalement, dans sa grande bonté, pour un loyer de 800 euros, ceci avec la bénédiction du patriarche qui demandera une allocation spécifique de 300 euros à son organisme principal de financement, le CARDIO-FROMAGER qui compensera ainsi à hauteur des 1 100 euros espérés initialement le loyer des LACRISE.

De son côté, cet aimable organisme le CARDIO-FROMAGER a acté la fixation par les PLUSUNKOPEC du nouveau loyer de 1 100 euros que devrait payer les LACRISE et décide donc de verser aux LACRISE une dotation de 3 600 euros par an afin qu’il ne leur reste à charge que 800 euros.

Le CARDIO-FROMAGER fort des éléments qu’il détient et pas du tout informé de cette fixation à 800 euros et de la demande d’attribution fixé par les PLUSUNKOPEC de manière autoritaire, décide de verser aux LACRISE ces fameux 300 euros qui réduisent les 800 euros fixés en définitive (ou presque) par les PLUSUNKOPEC. Ceci donne donc mathématiquement une charge nette pour les LACRISE de 500 euros.

Prenant conscience du drame financier qui se joue pour leurs comptes, les PLUSUNKOPEC font machine arrière et fixe, comme initialement prévu, le loyer à 1 100 euros. Ils y ajoutent une clause particulière précisant qu’une « demande » a été adressée au CARDIO-FROMAGER qui l’a acceptée et ainsi versera « une subvention annuelle de 3 600 euros aux LACRISE qui nous sera versé ».

Ce « qui nous sera versé » ne s’adressant pas aux LACRISE mais évoquant plus certainement les 3 600 euros annuels, les PLUSUNKOPEC devraient donc obtenir une recette de loyer de 1 400 euros.

Si l’on s’en tient uniquement aux documents en notre possession, nous arrivons schématiquement à :

1 610 – 800 – 1 100 – 800 – 300 – 500 – 1 100 – 1 400, c’est joli mais ça ne veut plus rien dire !

Michel JOZON

Conseiller Municipal La Ferté-Gaucher AUTREMENT

PS : Toute ressemblance…..

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article